Comment concevoir sa future maison ?


Votre choix est fait : vous faites enfin construire la maison de vos rêves. Pour qu’elle corresponde parfaitement à vos attentes, vous devrez vous plonger dans la première phase du projet : sa conception ! Seulement voilà, vous avez des milliers d’idées en tête et avez du mal à toutes les organiser pour parvenir à un avant-projet concret qui comble tous vos désirs. Pour vous guider dans cette étape cruciale, Kazimo vous propose une liste de points à étudier en détails pour concevoir votre future maison.

Comment imaginer sa future maison ?

Choisir son style de maison

Lorsque l’on imagine sa future maison, on pense aussi bien à l’aménagement intérieur qu’à l’aspect extérieur. Faire construire une maison neuve implique effectivement de vivre chaque jour dans une habitation fonctionnelle et esthétique. Vous devrez donc vous pencher sur les différentes architectures possibles et ensuite choisir votre style de maison. Les maisons traditionnelles dites pavillonnaires sont les plus fréquentes chez les constructeurs, mais les maisons contemporaines au design moderne se multiplient de plus en plus pour faire face à la demande croissante. Vous aurez également la possibilité de faire appel à un architecte ou un maître d'œuvre pour concevoir une maison plus personnalisée, atypique ou encore une maison d’architecte. Votre choix dépendra de vos envies et de votre budget. 

Si vous l’avez déjà acquis, vous devrez penser à adapter la forme de votre maison aux contraintes liées à votre terrain (pente, nature du sol, surface, accès…). Consultez également le règlement d’urbanisme de votre commune afin de connaître dès le début de votre projet les éventuelles interdictions applicables à votre construction.

Notez qu’il est plus facile de choisir votre style de maison si vous avez déjà acquis votre terrain. Vous connaîtrez exactement vos contraintes et vos possibilités d’implantation. Si ce n'est pas votre cas, il n’est pas inutile de réfléchir en amont à vos souhaits afin de vous orienter dans vos recherches de terrains constructibles. Tous vos choix étant liés les uns aux autres, anticiper vos envies, même si elles doivent être adaptées par la suite, n’est jamais une perte de temps.

Concevoir les plans intérieurs

Identifier ses besoins

Partir d’une feuille blanche pour dessiner ses plans de maison peut être un véritable casse-tête. En particulier si ce n’est pas votre métier et qu’il vous est très peu arrivé d'avoir à lire un plan au cours de votre vie. 

Dans un premier temps, commencez par oublier la partie « plan » et concentrez-vous sur la liste de vos besoins. Si vous avez du mal à démarrer, faites le tour de votre logement actuel et notez dans un carnet une première liste de tout ce qui pourrait être amélioré dans chaque pièce. Par exemple, un manque de rangement dans les chambres, un besoin de prises de courant supplémentaires dans la cuisine, un manque de luminosité… Il en découlera ainsi une liste de critères qui pourra s’affiner au fur et à mesure. 

Lors de cette étape, vous aurez sûrement tendance à vouloir penser à tout à la fois. Ne vous encombrez pas de détails superflus. Concentrez-vous sur les points importants et difficilement modifiables en cours de chantier. Voici un exemple de liste de critères : « J’ai besoin de trois chambres qui puissent chacune comporter un placard de trois mètres de longueur, un bureau isolé de dix mètres carrés, une cuisine comportant au minimum deux mètres de plan de travail, une entrée fermée sur le séjour et comportant un placard coulissant, deux salles de bain avec chacune une douche, etc… ».

Comment créer ses plans d'aménagement ?

Une fois la liste des pièces définie, vous pourrez réaliser ce que l’on appelle un « zoning ». Moins précis qu’un plan d’aménagement, il s’agit simplement ici de réaliser un schéma représentant l’organisation des différentes pièces entre elles. Par exemple : « Je souhaite une entrée indépendante qui ne donne pas directement dans le séjour, un cellier qui puisse être accessible à la fois depuis le garage et la cuisine, une suite parentale au rez-de-chaussée qui ne donne pas directement dans le salon pour être isolée du bruit, etc… ». Inspirez-vous une nouvelle fois de votre habitation actuelle ou observez les logements de votre entourage afin de piocher les bonnes idées.

Si vous faites appel à un constructeur ou un maître d'œuvre, ce dernier s’occupera lui-même de vous proposer des plans de maison adaptés à votre cahier des charges, aux normes en vigueur et aux contraintes techniques liées aux passages des différents réseaux (eaux usées, VMC…). Ce n’est effectivement pas à vous, en tant que client, de réaliser vos plans d’aménagement. Cependant, il est essentiel d’avoir réfléchi en profondeur à vos besoins avant d’étudier les plans de maison proposés. Ainsi, vous identifierez en un clin d'œil les éventuels points à modifier qui ne correspondraient pas à votre liste de besoins. Vos échanges avec votre prestataire seront ainsi plus constructifs.

Réaliser une modélisation 3d

Lorsque votre constructeur vous aura proposé un aménagement, il vous sera peut-être difficile de vous projeter et de trancher à partir de plans 2D sur papier. Certains prestataires vous présenteront alors des vues 3D de votre maison ou parfois même des visites virtuelles dans le cas de maisons catalogue. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez utiliser les plans proposés pour réaliser vos propres modélisations 3D. Plusieurs logiciels gratuits et simples à prendre en main existent en ligne pour vous accompagner dans votre projet. Parmi les plus connus on retrouve Homebyme ou Kozikaza.

La modélisation 3D sur un logiciel n’est pas une priorité à cette étape du projet mais elle peut vous aider à identifier d’éventuelles incohérences sur votre aménagement et à faire vos choix plus consciemment. Vous visualiserez ainsi les espaces de circulation autour du mobilier, les proportions des ouvertures dans vos pièces ou encore les volumes.

Quels matériaux de construction choisir ?

Le mode constructif de la maison

Choisir le mode constructif (le type de structure) de sa future maison n’est pas un choix à prendre à la légère. La sélection de votre constructeur pourrait d'ailleurs en dépendre car certains sont spécialisés. Les maisons en blocs de béton (également appelés parpaings ou agglos) sont les plus répandues. Économiques et rapides à poser, les parpaings ont d’excellentes qualités mécaniques et un très bon rapport qualité/prix. La brique en terre cuite est également très en vogue car elle possède une inertie thermique plus élevée. Plus chère que les blocs de béton, elle permet cependant la mise en œuvre d’une isolation intérieure moins importante et des consommations d'énergie plus faibles lors de l’exploitation.

Si vous déposez votre permis de construire après le 1er janvier 2022, vous devrez respecter la RE 2020 (nouvelle réglementation environnementale en vigueur). Cette dernière étudie la durée de vie globale de votre maison (depuis sa conception jusqu’à sa destruction) et encourage fortement les modes de construction alternatifs ayant un impact environnemental le plus faible possible. Les constructions à ossature bois, en brique, en béton cellulaire ou tout autre matériau recyclable seront alors à étudier.

Quel niveau de finition choisir ?

Lors de la conception, vous aurez le choix entre faire construire une maison de A à Z, jusqu’aux finitions, ou une habitation « prête à décorer ». Cela signifie que votre constructeur vous livrera une maison hors d’eau et hors d’air (totalement étanche), comprenant les cloisons et les éléments techniques. Vous aurez ensuite à votre charge tous les travaux de finition comme la peinture et les revêtements de sol. Cette solution peut être avantageuse si vous avez des compétences en bricolage (ou si vous connaissez des artisans) pour réduire le budget global de construction. Une maison prête à finir ou prête à décorer vous laissera aussi de plus de temps pour réaliser vos choix de matériaux et pour réaliser ces travaux de finition à votre rythme après la réception

Attention toutefois, le constructeur étant responsable de son ouvrage jusqu’à la réception officielle, il vous sera impossible d’intervenir sur le chantier avant la remise des clés.

Choisir son mode de chauffage

Par manque de connaissances ou manque d’intérêt pour ce domaine, la question du mode de chauffage est souvent écartée par les particuliers au moment de la conception de leur maison neuve. Elle a pourtant une importance capitale car l’intérêt d’une construction neuve est justement de pouvoir profiter du meilleur confort thermique (en été ou en hiver) tout en consommant le moins d’énergie possible. 

Pour déterminer la meilleure solution, de nombreux critères entrent en jeu :

  • Votre situation géographique : les hivers sont-ils très froids et/ou les hivers très chauds ?
  • L’orientation de votre maison et les apports naturels de chaleur qui en résultent.
  • La qualité de votre isolation et de sa mise en œuvre (ponts thermiques).
  • L’inertie thermique de votre construction (isolation naturelle du bâti).
  • Le prix : correspond-il à votre budget ? Votre investissement est-il « rentable » sur le long terme ?
  • Vos habitudes de consommation : quelle température estimez-vous confortable aussi bien en été qu’en hiver ?

Le choix du mode de chauffage est fondamental pour définir votre aménagement intérieur et éviter de multiplier les éléments techniques disgracieux. Un chauffage au sol au rez-de-chaussée vous évitera par exemple d’installer des radiateurs sur les murs. Ce qui peut représenter un gain de place non négligeable sur les murs si vous avez de nombreuses baies vitrées. Installer un poêle à granulés dans votre salon vous demandera de bien réfléchir à son positionnement et à l’emplacement de son conduit dans le cas d'une maison à étages. Panneaux solaires, pompe à chaleur ou encore géothermie : les possibilités sont nombreuses. N’hésitez donc pas à demander conseil à votre prestataire. Gardez en tête que le choix de votre mode de chauffage vous revient et ne doit pas dépendre des habitudes du constructeur.

Chaque projet est différent et nécessite une étude thermique globale et un soin particulier. Par exemple, il n’est peut-être pas pertinent de multiplier les baies vitrées au Sud dans une région où les étés sont très chauds et les hivers plutôt cléments. L’apport de chaleur en hiver sera certes appréciable, mais il sera d'autant plus important en été et vous obligera à des consommations élevées en climatisation. Mieux vaut privilégier l’inertie thermique de votre construction dans ce cas précis.

Bien choisir les équipements de la maison

Quels sont les éléments à choisir ?

Concevoir sa maison demande une grande implication personnelle de votre part car votre constructeur vous demandera de choisir absolument tous ses équipements, et c’est bien normal ! C’est encore plus vrai si vous faites appel à un maître d'œuvre car vous ne serez pas limité aux marques et aux fournisseurs partenaires du constructeur. Vous devrez donc choisir vos menuiseries extérieures, votre porte d’entrée, vos portes intérieures, vos poignées de porte, vos façades de placard, vos appareils sanitaires, vos gammes de revêtements, etc...

Certains choix pourraient vous sembler superflus avant le démarrage du chantier, mais ce n’est pas le cas. En effet, une fois signé, votre contrat de construction de maison individuelle (CCMI) vous indiquera un montant de construction global et forfaitaire. Ce montant n’est pas détaillé par poste et se base sur l’intégralité de vos choix de conception. Modifier vos prestations après la signature est bien sûr toujours possible, mais induira des adaptations sur  le budget initial. Étant donné l’absence de données sur les prix unitaires ainsi que votre engagement contractuel avec le constructeur, il vous sera alors difficile de contester le montant des éventuelles plus-values. 

Quels sont les équipements importants ?

L’implantation exacte de votre cuisine est par exemple essentielle. Faire appel à un cuisiniste au tout début de votre projet n’est pas du tout prématuré. Il est important d’adapter les plans de votre maison à votre cuisine plutôt que l’inverse. Vous en déduirez l’implantation des cloisons, des prises de courant, des points lumineux et des espaces de circulation à prévoir.

Pensez également aux équipements plus techniques. Souhaitez-vous installer un système d’alarme ou des équipements de domotique ? Souhaitez-vous installer un système de contrôle et de régulation de votre chauffage pour agir sur vos consommations ? Pensez-vous installer, dans le futur, un point d’eau dans votre garage ? Si oui, vous devrez prévoir à minima l’implantation de ces différents équipements ainsi que le passage des réseaux dans les différentes cloisons. Ainsi, même si ces équipements ne sont pas installés tout de suite, vous n’aurez pas à réaliser de nouveaux travaux dans vos cloisons terminées pour faire cheminer de nouvelles alimentations.

Pour déterminer si un choix est important ou non, demandez-vous si le fait de trancher en cours de chantier ou après la signature du CCMI pourrait entraîner des travaux de reprise et/ou des plus-values importantes. En cas de doute, demandez conseil à votre constructeur.

Penser aux aménagements extérieurs

Les aménagements extérieurs sont souvent laissés de côté au moment de la conception de la maison. Ils sont fréquemment exclus des travaux dans les contrats de construction de maison individuelle pour des raisons de budget et peuvent effectivement être réalisés plus tard par les propriétaires. En revanche, même si vous prévoyez de les réaliser après la réception, il est essentiel de prévoir leur aménagement au même moment que la conception de votre maison. Voici quelques exemples de cas concrets :

  • Vous souhaitez une grande terrasse extérieure ? En fonction de la nature de votre sol, votre constructeur devra peut-être prévoir des fondations et une dalle en béton à cet endroit. Vous pourrez effectivement choisir et poser son revêtement plus tard. 
  • Vous souhaitez une cuisine d’été ? Dans ce cas, vous devrez prévoir dès à présent un espace abrité suffisamment grand ainsi que des réseaux en attente (eau et électricité) pour ne pas avoir à les créer lorsque tout sera fini. 
  • Vous pensez clôturer votre terrain et installer un portail plus tard ? Votre constructeur pourrait peut-être prévoir dès aujourd'hui les murets de support en maçonnerie ainsi que les alimentations électriques pour le portail et votre interphone. Il serait dommage de réaliser des tranchées sur votre terrain lorsque votre jardin sera engazonné.

Concevoir sa future maison est un travail de longue haleine et demande un investissement important. Il vous arrivera sans doute de revenir plusieurs fois sur vos choix tout au long de l’avancement du projet car plus vos connaissances augmenteront, plus votre cahier des charges s'affinera. Gardez toujours en tête votre objectif final : habiter dans votre maison neuve entièrement sur mesure !

Le respect de votre vie privée est notre priorité
En cliquant sur "Tout accepter", vous acceptez l'utilisation, de la part de Kazimo et de ses partenaires, de cookies et autres traceurs servant à mesurer l'audience et à comprendre et personnaliser votre navigation. Avec votre accord, nos partenaires et nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour stocker et accéder à des informations personnelles comme votre visite sur ce site. Vous pouvez retirer votre consentement ou vous opposer aux traitements basés sur l'intérêt légitime à tout moment en cliquant sur "Gérer mes préférences" dans notre politique de confidentialité sur ce site. Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes : Données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, annonces personnalisées, stocker et/ou accéder à des informations sur un terminal, suivi et personnalisation de votre navigation