L'assurance habitation d'une maison neuve : tout ce qu'il faut savoir


La souscription d'une assurance habitation est souvent un passage obligé lorsque l’on emménage dans sa maison neuve. Quels contrats d'assurance sont les plus adaptées à son futur logement ? Y a-t-il des spécificités à connaître pour une maison individuelle ? Faut-il assurer sa maison en construction ou bien attendre la remise des clés ? Kazimo vous guide.

Quelle assurance pour une maison neuve ?

L'assurance multirisques habitation : MRH

Que l'on soit locataire ou propriétaire, l'assurance habitation est souvent indispensable lorsque l'on vit dans un logement. Concrètement, cette assurance vous permet d'être couvert financièrement en cas de dommage dans votre habitation, quelle que soit son importance. En fonction de la nature du désordre, elle prend en charge les réparations, l'intervention d'un professionnel ou le remplacement d'un équipement. Voici des exemples de désordres pris en charge :

  • un dégât des eaux ;
  • un incendie ;
  • un incident dû à la météo (grêle, neige, vent) ;
  • le vol, le vandalisme et les tentatives d'intrusion ;
  • une catastrophe naturelle (inondation, glissement de terrain) ;
  • la responsabilité civile du foyer.

Le terme multirisques est utilisé pour définir cette assurance car les garanties qu'elle propose ne s'appliquent pas uniquement à l'habitation en elle-même. Elle protège aussi les extérieurs, le mobilier non fixe, ainsi que les membres de la famille grâce à la responsabilité civile. Il est également possible d'ajouter en option une protection juridique ou encore l'assurance scolaire des enfants du foyer.

Attention, l'assurance multirisques habitation est complémentaire des garanties obligatoires du CCMI qui interviennent après la construction d'une maison. Ces deux protections sont des assurances distinctes qui n'interviennent pas dans les mêmes situations.

Par exemple, si un orage de grêle endommage vos vitrages l'année qui suit la réception de votre maison, votre constructeur ne sera aucunement tenu d'intervenir au titre de la garantie de parfait achèvement. En effet, ce désordre ne résultant pas de sa responsabilité, il n'aura pas à en assumer financièrement les réparations. C'est ici votre assurance habitation qu'il faudra contacter.

En revanche, si vous constatez un défaut d'étanchéité ou de fermeture de vos menuiseries, vous pouvez demander l'intervention du constructeur pour réparer ce désordre qui peut être dû à une mauvaise mise en œuvre ou à une pièce défectueuse.

Les garanties classiques

Les dommages aux biens immobiliers et mobiliers

Une assurance habitation protège aussi bien le bâtiment en lui-même (fondations, ossature de la maison, menuiseries) que le mobilier qui se trouve à l'intérieur. Les dépendances comme le garage sont habituellement couvertes par les garanties du contrat à condition d'avoir été déclarées au moment de la souscription.

Le mobilier situé à l'intérieur des locaux déclarés dans le contrat sont également protégés. Vous recevrez ainsi une indemnisation en cas de vol ou de dégradation de vos biens. Cette indemnité sera fonction du niveau de protection choisi lors de la souscription du contrat (valeur totale des biens à protéger). Il est possible que des justificatifs d'achat soient demandés par votre assureur avant de procéder au remboursement.

Pour précision, certains éléments de mobilier ne sont pas couverts par l'assurance MRH et doivent faire l'objet d'un contrat distinct :

  • les véhicules motorisés ;
  • les biens utilisés à titre professionnel ;
  • les espèces. 

La responsabilité civile de l’assuré

La responsabilité civile de l’assuré assure la réparation des dommages que vous (ou votre logement) pourriez causer à un voisin ou son logement. Par exemple, un arbre situé sur votre terrain tombe sur la clôture de la maison voisine après une tempête ou un incendie prenant son origine chez vous endommage les façades des constructions mitoyennes. Dans ces situations, c'est votre assurance responsabilité civile qui assure le remboursement des réparations et non l'assurance habitation de vos voisins. 

La responsabilité civile « vie privée »

Cette garantie est beaucoup plus large que la précédente car elle couvre l'assuré et tous les membres du foyer, et ne se limite pas aux incidents à l'intérieur du logement (ou à proximité). Il peut s'agir d'un incident matériel ou corporel envers un tiers engageant votre responsabilité dans une situation du quotidien. Par exemple, l'un de vos enfants endommage accidentellement un équipement alors qu'il est invité chez un ami.

Attention, cette garantie est parfois proposée en supplément et individuellement par les assureurs ou bien dans les contrats d'assurance auto. Prêtez attention au contenu de vos contrats pour éviter de payer des protections en double.

Quelles garanties complémentaires pour un logement neuf ?

L'évaluation des biens à protéger

Une maison neuve comporte (assez logiquement) de nombreux équipements neufs. Pour être protégé(e) à hauteur de ce que vous possédez, il est tout d'abord conseillé de prendre le temps de déterminer ce montant avec précision. En cas de dommage important, le plafond de remboursement appliqué par votre assureur (et déterminé par vos déclarations) doit réellement pouvoir compenser financièrement vos pertes matérielles.

Vérifiez également quels types d'équipements annexes sont couverts dans vos garanties de base. Les aménagements supplémentaires comme les poêles à bois, les panneaux solaires, les piscines, les abris de jardin et leur contenu, les vélos ou bijoux de valeur ne sont généralement pas inclus. Pensez à les ajouter en option pour bénéficier d'une protection optimale.

Les clôtures et portails

La protection des clôtures et du portail n'est pas toujours prévue dans les garanties de base d'un contrat habitation car elle ne concerne que les maisons individuelles. Si ces installations sont neuves, il peut être judicieux d'ajouter cette option à votre contrat étant donné le budget conséquent des réparations en cas de sinistre. Le coût d'un portail motorisé peut varier entre 3 000 et 10 000 euros !

Exemples de sinistres : un camion passe dans votre rue et raye vos clôtures neuves en aluminium avant de prendre la fuite, ou un automobiliste fait demi-tour dans votre allée en reculant dans votre portail. Les assurances responsabilité civile des coupables ne pourront être recherchées si leur identité n'est pas connue. Dans ce cas, votre assurance MRH pourra vous indemniser pour les réparations en déduisant éventuellement une franchise de votre part.

La garantie rééquipement à neuf

Si vos équipements sont endommagés à la suite d'un sinistre (outillage, électroménager, téléviseur...) l'assurance habitation vous indemnise sur la base de la valeur d'usage (ou valeur de remplacement). C'est-à-dire que pour déterminer le montant du remboursement, elle évalue la valeur actuelle d'un bien ayant les mêmes caractéristiques que le vôtre, à laquelle elle applique un pourcentage de vétusté. Il est donc très peu probable d'être indemnisé à la hauteur du prix auquel vous avez réellement payé vos équipements.

Article L121-1 du Code des assurances : « l’indemnité due par l’assureur à l’assuré ne peut pas dépasser le montant de la valeur de la chose assurée au moment du sinistre. »

Dans le cas d'une maison neuve, il est probable qu'une grande partie de vos équipements soient également neufs et que vous disposiez de tous les justificatifs d'achats. Il est alors conseillé d'opter pour l'option " rééquipement à neuf du mobilier ". En cas de sinistre, votre indemnisation correspondra au montant exact nécessaire à la réparation ou au remplacement à l'identique de vos installations, sans décote due à la vétusté. À noter que si le montant des réparations est moins élevé qu'un remplacement et que celle-ci est possible, elle sera privilégiée par votre assureur.

Attention, le rééquipement à neuf reste toutefois inférieur au plafond global de remboursement souscrit à l'établissement du contrat. D'où l'importance, une nouvelle fois, d'évaluer avec précision la valeur de ses possessions.

Quand assurer sa nouvelle maison ?

Pendant les travaux : lors de la mise hors d'eau et hors d'air

Si le maître d'ouvrage d'une maison neuve est dans l'obligation de souscrire une assurance dommages-ouvrage avant l'ouverture du chantier, ce n'est pas le cas pour l'assurance habitation.

En revanche, le maître d'ouvrage d'une construction est considéré comme partiellement responsable du bâti aux yeux de la loi, même s'il n'en est pas encore le propriétaire, ni l'occupant. À ce titre, il est en dans l'obligation d'assurer la maison en construction une fois que celle-ci est " hors d'eau et hors d'air ". C'est-à-dire à partir du moment où la toiture est achevée, étanche, et où l'ensemble des menuiseries extérieures sont installées (la maison est entièrement étanche).

À ce stade, le bâtiment est considéré comme " habitable " et demande à être couvert contre les risques non pris en charge par les diverses assurances professionnelles du constructeur : incendie, intempéries, explosion, inondation, bris de glace, etc...

Après la construction

Après la réception des travaux, un propriétaire occupant une maison non située en copropriété ou en lotissement n'est pas dans l'obligation de souscrire à une couverture multirisques habitation. La responsabilité civile reste obligatoire en lotissement ou en maison mitoyenne pour réparer les éventuels désordres causés aux tiers ou aux parties communes.

La couverture MRH est en revanche vivement conseillée pour ne pas avoir à régler les réparations et/ou remises en état résultant d'un sinistre important ou d'un cambriolage.

Faire évoluer son contrat pour réduire les coûts

Chaque protection prévue dans votre contrat d'assurance influe sur le montant total de votre prime d'assurance. Or, construire une maison implique une évolution du visage de votre bien suivant les étapes de votre projet.

Par exemple, en phase de chantier, il n'est pas nécessaire d'inclure la protection du mobilier. Pensez cependant à faire ajouter des protections au fur et à mesure de la construction si de nouveaux équipements onéreux sont mis en place.

Lors de votre emménagement, vous pourrez ajouter la protection de vos biens mobiliers. Puis, si la valeur de vos possessions augmente au fil des mois, n'hésitez pas à faire évoluer le plafond de vos remboursements.

Enfin, plusieurs années après votre installation, pensez à supprimer les options obsolètes comme le rééquipement à neuf qui devient peu avantageux après 3 à 5 ans.

Quel est le prix de l'assurance habitation pour une maison neuve ou un logement vefa ?

Le montant d’une prime d'assurance habitation dépend de nombreux paramètres :

  • les caractéristiques du logement : sa superficie, la présence d'annexes, son caractère isolé ou non ;
  • votre commune de résidence : chaque ville est associée à des statistiques de sinistralité ; 
  • votre profil d’assuré : nombre de sinistres précédents ; 
  • la valeur des biens à assurer ;
  • les équipements supplémentaires à protéger : piscine, panneaux solaires, etc... ; 
  • le montant des franchises à régler en cas de sinistre ;
  • les options choisies : protection juridique, assurance des moyens de paiement, assurances scolaires, dépannage à domicile, etc...

Comptez toutefois un montant annuel compris entre 350 et 500 euros pour assurer votre maison neuve.

Pour rappel, le choix d'un assureur est libre, même si les établissements de crédit proposent parfois d'ajouter l'assurance habitation à leur prestation. Pour vous assurer au meilleur prix, n’hésitez pas à faire réaliser plusieurs devis auprès de différents établissements. Cette démarche demande cependant une certaine anticipation pour avoir le temps de réellement comparer toutes les garanties proposées.
Le respect de votre vie privée est notre priorité
En cliquant sur "Tout accepter", vous acceptez l'utilisation, de la part de Kazimo et de ses partenaires, de cookies et autres traceurs servant à mesurer l'audience et à comprendre et personnaliser votre navigation. Avec votre accord, nos partenaires et nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour stocker et accéder à des informations personnelles comme votre visite sur ce site. Vous pouvez retirer votre consentement ou vous opposer aux traitements basés sur l'intérêt légitime à tout moment en cliquant sur "Gérer mes préférences" dans notre politique de confidentialité sur ce site. Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes : Données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, annonces personnalisées, stocker et/ou accéder à des informations sur un terminal, suivi et personnalisation de votre navigation