Bien suivre la construction de sa maison neuve : 5 conseils pour construire sereinement


La construction d'une maison neuve demande un réel investissement et un suivi important afin de s'assurer que tout se déroule sans problème du début à la fin. Les phases du projet s'enchaînent et il est parfois difficile de bien suivre le déroulement des différentes étapes, en particulier si le domaine de la construction vous est méconnu. Kazimo vous livre 5 conseils pour bien suivre la construction de votre maison neuve.

1. Prenez le temps de sélectionner votre constructeur

On ne le répètera jamais assez : bien choisir son constructeur est une étape décisive dans le bon déroulement de votre projet. L'objectif est de faire un choix qui vous permette d'être en confiance pendant toute la durée du chantier. Si, avant même la signature de votre CCMI, vous avez le sentiment que votre interlocuteur n'est pas transparent avec vous, qu'il manque de réactivité et/ou qu'il se montre peu disponible, passez votre chemin. Ce sentiment ne disparaîtra pas avec le temps et aura même tendance à s'accroître lorsque le chantier débutera car vous deviendrez de plus en plus exigeant.

Pour bien choisir votre constructeur, n'hésitez pas à lui demander de visiter des chantiers en cours ou terminés. Renseignez-vous sur sa réputation en tentant de trouver des avis fiables et constructifs. Dans le domaine de la construction, et en particulier celui des maisons individuelles, il est fréquent de trouver des avis négatifs provenant de clients en plein travaux. Privilégiez les avis laissés par les clients après la réception des travaux, ils sont souvent plus réfléchis et mesurés.

2. Soyez disponible et réactif en phase d'avant-projet

Un projet bien réfléchi

L'avant-projet est l'étape de votre projet qui demande le plus d'investissement et de réactivité de votre part. Pour bien suivre son projet, il faut d'abord et avant tout bien concevoir sa maison. L'ensemble des décisions de conception dépendent de vous, de votre mode de vie et de vos souhaits (excepté les contraintes techniques bien sûr). Un projet bien conçu et bien réfléchi vous évitera des modifications en cours de chantier ainsi que les retards de chantier et les plus-values qui les accompagnent.

Prenez par exemple le temps de noter quelles sont pour vous les priorités dans votre nouvelle maison (luminosité, surface, nombre de chambres...). Elles orienteront certainement plusieurs de vos décisions. Notez également vos besoins indispensables (présence d'un point d'eau dans le garage, nombre de prises nécessaires dans la cuisine...). De cette manière, vous pourrez analyser plus facilement la notice descriptive de votre contrat de construction. Si des éléments sont manquants, vous pourrez le signaler à votre constructeur avant la signature, et éviter des plus-values ultérieures.

Les équipements techniques (plomberie, mode de chauffage, équipements électriques) sont souvent laissés de coté par les acquéreurs car ils sont justement jugés trop " techniques ". Le choix de ces équipements a cependant une énorme incidence sur la vie de votre maison, notamment sur votre confort thermique et sur le montant de vos factures énergétiques. Même si ces sujets vous semblent difficiles à appréhender, prenez le temps de vous y intéresser ou contactez des professionnels du secteur pour leur demander conseil.

Gardez simplement en tête qu'il vous sera beaucoup plus simple d'effectuer des modifications avant la signature du contrat de construction. Vous éviterez ainsi des mauvaises surprises sur votre budget final.

Des prises de décision rapides

Si vous souhaitez voir votre projet avancer rapidement, il vous faudra être réactif également. Ne laissez pas passer des semaines entières entre les différentes demandes que vous recevrez et vos retours. Votre banque vous demande un justificatif quelconque ? Envoyez-lui au plus vite pour ne pas retarder le traitement de votre dossier. Votre constructeur vous demande de valider des plans d'aménagement ? Donnez-vous une semaine et penchez-vous dessus un petit peu chaque jour. Demandez-vous par exemple si le mobilier que vous souhaitez garder trouvera sa place dans ce nouvel environnement. Les cotes sont-elles suffisantes pour l'installer où vous l'imaginez ? La salle de bain est-elle assez grande pour accueillir la baignoire de vos rêves ? Plus vos plans seront validés tôt, plus vite vous pourrez déposer votre permis de construire en mairie.

La fourniture des plans d'aménagement intérieurs n'est pas obligatoire dans le cadre d'un dépôt de permis de construire. Vous pourrez donc éventuellement déplacer quelques cloisons intérieures après le dépôt en mairie. En revanche, si vos modifications intérieures induisent des changements visibles depuis l'extérieur (ajout ou déplacement d'une fenêtre par exemple), vous serez dans l'obligation de déposer un permis de construire modificatif. Cette démarche aura probablement un coût auprès de votre constructeur ou maître d'œuvre et pourra également allonger le délai d'instruction de votre permis en mairie.

L'objectif n'est pas de prendre des décisions à la hâte pour faire avancer le projet mais de s'investir réellement dans chaque prise de décision.

Une réunion de mise au point technique (MAP) efficace

Lorsque toutes les conditions suspensives seront levées (CCMI signé, permis de construire accepté, financement accordé) votre constructeur vous convoquera à une réunion de mise au point technique (MAP) avec votre conducteur de travaux. Ce rendez-vous a pour but de définir toutes les prestations à mettre en œuvre dans votre maison ainsi que les emplacements exacts des équipements techniques (points lumineux, prises, équipements sanitaires...).

Pour un rendez-vous efficace, n'hésitez pas à anticiper un maximum de points :

  • Visitez les showrooms des différents fournisseurs (sols, sanitaires, menuiseries intérieures, escaliers) afin d'anticiper les choix de matériaux. La notice descriptive du CCMI que vous aurez signé doit vous préciser dans quelle(s) gamme(s) vous pouvez faire votre choix. N'attendez pas la réunion de mise au point pour faire cette démarche.
  • Anticipez vos questions. Il peut se passer un certain temps entre la signature de votre contrat de construction et la réunion de mise au point technique. Profitez de ce temps pour noter vos questions au fur et à mesure.
  • Apportez un maximum d'informations techniques. Vous disposez d'un plan provenant d'un cuisiniste ou d'un architecte d'intérieur ? N'hésitez pas à les apporter le jour de votre réunion. Votre conducteur de travaux gagnera un temps précieux et pourra les étudier dès la fin de votre entrevue.

À la fin de votre réunion (ou peu de temps après s'il vous reste des points à définir), votre constructeur doit être en mesure de :

  • lancer un maximum de commandes de matériaux auprès de ses fournisseurs ;
  • lancer la réalisation des plans d'exécution (ensemble des plans techniques très détaillés utiles aux différents corps d'état pour la réalisation du chantier).

3. Organisez des visites de suivi des travaux avec votre constructeur

Cela peut paraître paradoxal mais, tant que la réception de votre maison n'a pas eu lieu, ce n'est pas encore votre maison. Votre constructeur est entièrement responsable de l'intégralité de votre ouvrage, ainsi que de tous les incidents qui pourraient survenir sur le lieu de la construction (vol de matériel, blessure d'un ouvrier, malfaçon…) tant que la maison n'est pas livrée. Vous n'êtes donc pas en droit d'aller et venir comme bon vous semble sur le chantier, même s'il s'agit de votre future maison. De la même manière, les artisans présents sur le chantier sont sélectionnés et sous-traités par votre constructeur. Vous pourrez donc les interroger sur leur travail en cours mais en aucun cas leur demander des prestations complémentaires ou des modifications. Si vous avez des demandes particulières à formuler, vous devrez vous adresser directement à votre constructeur.

En revanche, cela ne veut pas dire que les visites de chantier vous seront interdites. Prenez simplement le temps d'en discuter avec votre conducteur de travaux pour les organiser en sa présence. Il est conseillé d'effectuer au minimum une visite à chaque appel de fonds (achèvement des fondations, achèvement des murs, mise hors d'eau et mise hors d'air) pour constater par vous-même l'avancement des travaux avant de procéder au paiement.

4. Evitez les pièges liés au stress du chantier

Il est fréquent d'observer un changement de comportement de la part des maîtres d'ouvrage après l'ouverture du chantier. Cela s'explique par le fait que votre projet prend alors une toute autre dimension et devient plus " réel ". La vision d'un chantier peut également paraître très impressionnante et stressante si le domaine de la construction vous est méconnu.

Comment se passe un suivi de chantier ?

Le suivi des travaux d'une maison neuve peut varier d'un constructeur à l'autre. Chacun dispose de sa propre politique en termes d'implication du maître d'ouvrage dans le suivi du chantier. Lors de vos rencontre avec les différents professionnels, n'hésitez pas à leur demander comment se déroule le suivi du chantier. Comment sont organisées les visites sur site ? Est-il possible de recevoir régulièrement des photos ? À quelles informations avez vous accès ? Pouvez-vous recevoir les comptes-rendus des réunions de chantier ?

Comment surveiller son chantier ?

En tant que maître d'ouvrage, comment pouvez-vous surveiller votre chantier sans vous rendre sur place chaque semaine et sans connaissances techniques ? Vous pouvez par exemple demander à votre interlocuteur de vous fournir des comptes-rendus de chantier. Définissez ensemble la fréquence et demandez-lui également d'ajouter quelques photos à son envoi. Vous aurez ainsi un suivi régulier de l'avancement des différents corps de métier. En cas d'interrogation sur les informations que vous recevez, n'hésitez pas à poser des questions avant de tirer des conclusions hâtives.

Gardez à l'esprit que vous n'êtes pas conducteur de travaux et votre rôle n'est pas de diriger le chantier. Vous devrez donc trouver votre place en tant que " client ". Soyez assez présent pour que votre constructeur vous tienne informé régulièrement de l'avancement, mais pas trop pour ne pas le submerger de communications et ne pas le gêner dans son travail.

Lors des visites, n'hésitez pas à faire remonter immédiatement tout défaut ou toute erreur que vous remarqueriez. Il est possible que votre interlocuteur passe à côté de certaines incohérences. Plus elles sont identifiées tôt, plus elles pourront être corrigées rapidement.

Comment construire sereinement sa maison ?

Lorsque l'on fait construire, il est tentant de chercher des témoignages de particuliers dans la même situation afin de comparer ses expériences. Ce type de démarche peut s'avérer plus anxiogène que rassurante car les différents forums dédiés à la construction de maison neuves regorgent d'avis et d'expériences négatives. Il est rare que des particuliers satisfaits de leur chantier partagent leur expérience sur ce type de plateforme.

En cas de problème, il est préférable de s'appuyer sur les nombreuses garanties qu'offrent le CCMI, et notamment la garantie de livraison. Elle vous garantit un délai de construction et prévoit des pénalités financières pour le constructeur pour chaque jour de retard par rapport à la date de réception prévue. Le montant global et forfaitaire indiqué dans votre contrat est également une protection pour l'acquéreur. En cas d'erreur de commande, d'une mauvaise lecture de l'étude de sol ou d'erreur de chiffrage, votre constructeur ne pourra en aucun cas vous demander de régler des sommes complémentaires.

5. Demandez conseil à chaque étape de la construction

Construire un dialogue sain avec son constructeur

Votre constructeur doit être vu comme un partenaire tout au long de votre projet, d'où l'importance d'en choisir un qui vous inspire confiance. Il est cependant vrai que votre interlocuteur privilégié au moment des travaux sera probablement différent de celui qui vous aura accompagné durant l'avant-projet. Tentez tout de même d'instaurer un dialogue sain et permanent tout au long des travaux.

Privilégiez par exemple les questionnements aux longs mails de remontrances (excepté bien sûr si vous relancez plusieurs fois pour un même sujet) et essayez tant que possible de grouper vos questions afin d'éviter d'appeler votre conducteur de travaux trop souvent. Profitez également de réaliser vos visites en sa présence pour évoquer ensemble tous les points qui pourraient vous inquiéter.

Demander un rendez-vous intermédiaire si besoin

Si vous avez l'impression d'inonder votre interlocuteur de questions, que vous sentez que vous entrez dans une phase décisive de votre chantier et avez besoin d'être rassuré, demandez un rendez-vous avec votre conducteur de travaux. Il est parfois préférable de s'assoir confortablement dans les locaux de votre constructeur et de discuter sereinement autour de vos plans. Vous pourrez ainsi évoquer en une fois tous les aspects qui vous inquiètent et éviterez de nombreux mails ou appels.

La réception des travaux : une étape cruciale

Lors de la réception de votre maison, vous allez effectuer un état des lieux de votre ouvrage. Chaque défaut de conformité ou de finition observé devra être consigné dans un procès-verbal de réception. Il s'agit de la liste des réserves. Ce n'est que lorsque toutes les réserves auront été levées que vous recevrez le dernier appel de fonds vous demandant de régler le solde de votre paiement (5% en général). La levée des réserves enclenche également les garanties du CCMI : parfait achèvement, bon fonctionnement et garantie décennale.

Si vous n'êtes pas professionnel du bâtiment, vous avez la possibilité de vous faire accompagner le jour de la réception de votre maison. Vous pouvez faire appel à une personne de votre entourage ou bien à un professionnel externe de type maître d'œuvre ou expert.

Bien suivre la construction de sa maison neuve demande donc une implication à chaque stade d'avancement du projet. De la conception à la réalisation, vous devrez être présents et réactifs pour répondre aux demandes des différents interlocuteurs. Véritable chef d'orchestre de votre projet, votre rôle sera de coordonner les différents intervenants et de les relancer si besoin pour faire avancer au mieux votre dossier.
Le respect de votre vie privée est notre priorité
En cliquant sur "Tout accepter", vous acceptez l'utilisation, de la part de Kazimo et de ses partenaires, de cookies et autres traceurs servant à mesurer l'audience et à comprendre et personnaliser votre navigation. Avec votre accord, nos partenaires et nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour stocker et accéder à des informations personnelles comme votre visite sur ce site. Vous pouvez retirer votre consentement ou vous opposer aux traitements basés sur l'intérêt légitime à tout moment en cliquant sur "Gérer mes préférences" dans notre politique de confidentialité sur ce site. Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes : Données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, annonces personnalisées, stocker et/ou accéder à des informations sur un terminal, suivi et personnalisation de votre navigation